Un 20e Printemps des Poètes tout en ardeur

Publié le : 
Jeudi 8 mars 2018 - 12h11
Thème d’actualité : 
culture
L’article que vous consultez est archivé !
Il aborde un sujet qui n’est plus d’actualité.

Le Printemps des Poètes fête ses 20 ans et adopte le thème de l'ardeur, notion célébrée à Rouen par un temps fort au sein du #LaboVictorHugo ce samedi 10 mars 2018. Un après-midi où règne la magie du verbe.

L’opération nationale et internationale Le Printemps des poètes, qui fête son 20e anniversaire, trouve un écho à Rouen à la faveur d’une collaboration entre l’association Détournements, la compagnie Alias Victor et La Factorie/Maison de poésie-Normandie.

Les trois acteurs se mobilisent pour offrir un temps fort gratuit qui décline le thème 2018 : "L’Ardeur". D’où l’événement "9 ardeurs", co-organisé en partenariat avec la Ville dans les murs de son lieu de création #LaboVictorHugo, ce samedi 10 mars à 15 h. L'occasion de goûter l'ivresse des mots, à travers un enchaînement d’interprètes et de montages de textes.

Au programme...

  • L’ardeur dada : montage de textes dadaïstes par Alexis Pelletier et réalisé par Détournements
  • L’ardeur à aimer le monde : avec Alain Fleury et Alexandre Rasse
  • L’ardeur libertaire : lecture au pupitre de la 3e Partita de Léonie Fer
  • L’ardeur du désordre : sur des textes d’Albertine Sarrazin, avec Adeline Maisonneuve
  • L’ardeur amoureuse : par Laura Rucinska
  • L’ardeur joyeuse : avec Alain Fleury et Alexandre Rasse
  • L’ardeur mystique : avec Sophie Amaury
  • L’ardeur sexuelle : avec Patrick Verschueren et Mélanie Leblanc
  • L’ardeur du verbe, de la langue, de la parole : avec Marius Loris et ses musiciens

Le parrain de cette édition 2018 est le comédien Jean-Marc Barr. On doit l'affiche du 20e anniversaire à Ernest Pignon-Ernest. Donnons la parole à la directrice artistique du Printemps des Poètes, Sophie Nauleau : "Je voulais une bannière fervente, vaste et exaltante. Je voulais la voix haute, l’allant, l’emportement, la vigueur, la fougue, aussi la tempête intérieure, l’étincelle silencieuse, le flamboiement intime...

L'ARDEUR. Quel plus bel emblème que cet embrasement de l’âme, ce feu sacré de la langue pour célébrer la vitalité du poème ? Je parle de ce brasier de sens et de sons qui enfièvrent longtemps, longtemps, longtemps, après que les poètes ont disparu. Dans l’ardeur, j’entends la ruade et la belle anagramme qui prédit que l’ardeur durera autant que les étoiles."


Informations pratiques

9 ardeurs

Dans le cadre du 20e Printemps des Poètes

Samedi 10 mars 2018 à 15h

#LaboVictorHugo, 27 rue Victor-Hugo

Gratuit

Pour en savoir plus sur l'opération nationale, il y a le site officiel du Printemps des Poètes

Retourner en haut de page