Cohésion sociale, solidarité, lutte contre les discriminations

Le développement durable doit contribuer au progrès social et viser à réduire les exclusions et les discriminations. Il doit servir l’égalité entre les femmes et les hommes, la solidarité entre les générations et la protection des droits des plus fragiles. Il s’agit aussi de recréer ou de renforcer le lien entre les êtres humains, les sociétés et les territoires afin de s’assurer que le partage des richesses ne se fait pas au détriment des plus démunis, ni des générations futures, ou encore des territoires voisins ou lointains.

Ces enjeux concernent la vie quotidienne des Rouennais. Une partie de la population connaît la précarité. Le nombre de ménages non-imposés sur le revenu et le taux de chômage en sont des indicateurs notables. Cette situation est plus marquée dans certains quartiers de Rouen.

Défi 1 : La convivialité dans et entre les quartiers
L’objectif est de renforcer le rôle et la fréquentation des maisons de quartier, de maintenir le soutien aux associations et animations de proximité (notamment aux comités d’anciens et associations contribuant au renforcement des liens intergénérationnels) et d’adapter le Plu pour combler le manque de logements pour les familles. Par ailleurs, la mixité sociale, la lutte contre les communautarismes et le maintien des commerces et services de proximité doivent être des lignes conductrices des politiques sociales.

Défi 2 : La prise en compte du vieillissement de la population
La lutte contre l’isolement des personnes âgées, leur bien-être et l’accès aux soins seront au coeur de l’action. La valorisation de la Maison des Aînés est un objectif opérationnel de la Ville qui veille également à favoriser le développement des services à la personne avec ses partenaires.

Défi 3 : L’ouverture internationale
Il s’agit ici de soutenir les jumelages, les actions de solidarité internationale, ainsi que les échanges scolaires et universitaires internationaux, notamment européens.

Les impacts recherchés d’ici à 2020

  • Réduire les inégalités sociales au sein de la population.
  • Maintenir le niveau d’équipements publics de proximité sur le territoire.

La volonté de la Ville

L’enjeu de renforcer la mixité sociale au sein des quartiers, ainsi que de rééquilibrer l’offre de services sur l’ensemble du territoire, est connu de la Ville depuis bien longtemps et des moyens conséquents y sont attribués. Le Grand projet de ville (GPV) en est l’un des outils majeurs à travers la consolidation du réseau d’équipements publics de proximité, la rénovation des centres commerciaux, la réalisation de nouveaux logements, la réhabilitation et la résidentialisation de logements existants.

Le désenclavement des quartiers, notamment en vue de casser les barrières socioculturelles fait également l’objet d’actions volontaristes en matière de transports en commun. Le CCAS oeuvre quant à lui pour la cohésion sociale à travers une multitude d’actions ciblées sur les besoins des Rouennais.

Quatre axes principaux guident les actions en faveur des personnes âgées :

  • la lutte contre l’isolement et la promotion des échanges intergénérationnels
  • la facilitation des déplacements
  • l’accompagnement dans le parcours résidentiel
  • l’accès aux soins

La Ville soutient le développement de foyers pour jeunes travailleurs et la réhabilitation de logements pour les personnes migrantes.

Exemples de projets déjà réalisés ou en cours

Opérations programmées d’amélioration de l’habitat (Opah) dans les quartiers Ouest. Autour de la préfecture, quartier en plein essor proche de l’hyper centre-ville, une opération de réhabilitation est programmée pour les cinq prochaines années afin de développer un parc locatif aidé à vocation familiale mais également de lutter contre l’habitat indigne et la précarité énergétique. (En savoir plus sur l'Opah)

Lutte contre la maladie d’Alzheimer. Une équipe spécialisée vient d’être constituée par le CCAS et opère de Barentin à Grand-Couronne et de Canteleu à Franqueville-Saint-Pierre. Elle a pour mission d’organiser le quotidien du malade, de créer dans sa vie des aménagements durables pour faciliter ses courses, ses déplacements, la préparation de ses repas… et de maintenir ses capacités et ses activités sociales. (En savoir plus sur l'ESA)

Noël Solidaire. En collaboration avec neuf associations, s’est tenu pour la troisième année consécutive un réveillon de Noël solidaire dans les salons de l’Hôtel de ville. Cet événement permet à des personnes accidentées de la vie et à des familles en situation de grande précarité de partager au soir de Noël, malgré leurs difficultés, un moment de cordialité et de convivialité. En 2010, 350 personnes dont 70 enfants y ont participé.

Ticket sport. La Ville a participé en octobre 2010 à l’organisation de la semaine du sport pour les personnes en situation de handicap. Des rencontres de tennis ont été proposées aux élèves d’écoles élémentaires et de collèges ainsi qu’aux centres spécialisés implantés sur le territoire de la Métropole Rouen Normandie. Des doubles mixtes "un enfant - un adulte handicapé" ont été organisés. Le but ? Faire découvrir le sport de raquettes et familiariser les enfants valides avec le handicap.

Unité d’insertion par le logement. Au CCAS, l’atelier "Activité autour du meuble" contribue à donner une seconde vie à des meubles voués à la destruction en les remettant en état pour et par les personnes accédant au logement. Par ailleurs, le dispositif d’aide financière du CCAS prévoit un soutien pour l’achat de matériel durable permettant des économies d’énergie et d’eau. (En savoir plus sur l'Unité d'Insertion par le Logement)

Pour nous aider à améliorer Rouen.fr

Retourner en haut de page